La Chasse en Palombière


Quand les palombes arrivent une fièvre s'installe dans nos Pyrénées...........

 

appelants volants Bâties sur les chênes ou au sommet des pylônes, les chasseurs en palombière guettent les vols bleus, et si les palombes se font plus rares, la passion est toujours là.

Résidence secondaire 
   Sous leur assemblage rudimentaire de tôles et de planches, certaines palombières abritent un confort rudimentaire, mais beaucoup d'autres sont aménagées avec soin: en haut de l'échelle, la cabane spacieuse peut accueillir 4, 5 voire 6 amis, bancs, chaises, grill, radio peuvent prendre place entre les pans de bois et le toit vêtu de fougères ou de sapin.



Convivialité 
   
Plusieurs chasseurs passeront là leur journée à attendre les vols bleus de plus en plus rares. Qu'importe: ces bandes d'amis partagent des moments privilégiés entre casse-croûte, repas et histoires. La même passion les habite depuis de nombreuses années. Dès la fin août ces passionnés commencent la préparation de leur cabane, les branches des chênes sont taillées, les chênes de pose élagués, le sous bois est nettoyé, la palombière est remise à neuf.
   De la même façon les chasseurs se sont occupés de leurs précieux collaborateurs: les appelants. Des pigeons ou des palombes, entravés sur des cadres ou raquettes articulées depuis la palombière permettant de simuler des oiseaux en train de glaner. 

Elles sont là....    
    Ils se retrouvent dès les premières lueurs du jour pour préparer cette journée: priorité aux appelants. Ils sont installés au sommet des chênes environnants pour attirer les vols sur les chênes de pose entourant la palombière. Sur la palombière on Installation d'une palombe sur une raquette retrouve aussi des appelants sur les raquettes ou bien libres appelés "volants", ceux ci ont pour mission de voler autour de la palombière et sur les chênes de pose afin d'inciter les vols  de palombes à se poser. Les pigeons fixés sur les raquettes finissent de rassurer les palombes en simulant, par leur mouvements d'ailes, des oiseaux en train de se poser.
    Ces vols, ces "wagons" parfois, arrivent avec l'exactitude de la SNCF.

-"Voilà le vol de 11 heure...... celui de midi est en retard,........"


   Lorsqu'un vol est aperçu la tension monte rapidement, les éclats de voix font place aux chuchotements et au silence, chacun est en place avec son rôle bien précis. Bien calculer le bon moment pour libérer les volants, ne pas donner le coup de raquette de trop qui pourrait faire glisser les palombes. Le silence total se fait, les palombes sont là, elles tournoient autour de la palombière, manquent de se heurter, et finissent par se poser sur l'extrémité des chênes, fines branches qui ploient sous le poids des oiseaux tentant de trouver l'équilibre.Palombe sur raquette

 

 

  Sans un bruit chaque chasseur met en joue une palombe. Celles ci sont prêtes à fuir, le cou tiré elles sont à l'affût du moindre mouvement, du moindre bruit.
       -"Tout le monde est prêt ?"
       -"Je compte: UN, DEUX,.. "
       -"Non, je suis pas prêt, la mienne est partie"
       -"C'est bon ?"
       -"Je recompte: UN, DEUX,.. "
   Le tir sera synonyme de TROIS. La bonne synchronisation du tir permettra à chacun de caresser sa palombe. Alors le plus jeune descendra quatre à quatre l'échelle pour chercher l'oiseau bleu tant attendu.
  
Le tableau de chasse n'est pas la priorité, passer un bon moment entre amis, se remémorer les histoires d'antan, se souvenir des amis disparus et de leurs blagues: voilà la journée de ces passionnés, et si les palombes ne sont pas au rendez vous alors peut être qu'une cueillette de ceps pourra permettre l'attente des oiseaux bleus. 

   Demain sera certainement une meilleure journée..........


     Palombe sédentaire

 



Retour vers les Chasses Traditionnelles

        

Retour vers: